Ouvrez

 votre magasin

> Témoignages > « Je voulais retrouver un réseau avec une bonne image de marque. »

Francis Langoureaux

« Je voulais retrouver un réseau avec une bonne image de marque. »

Vincent Jung: Étiez vous prédestiné pour le métier de la cuisine ? Francis Langoureaux : Après mon BAC de commerce, j’ai commencé une Fac de droit que j’ai arrêtée pour effectuer un BTS en alternance de 2 ans dans un magasin de cuisine. C’est ainsi que j’ai…

Vincent Jung: Étiez vous prédestiné pour le métier de la cuisine ?

Francis Langoureaux : Après mon BAC de commerce, j’ai commencé une Fac de droit que j’ai arrêtée pour effectuer un BTS en alternance de 2 ans dans un magasin de cuisine. C’est ainsi que j’ai découvert et apprécié le métier. J’ai évolué dans ce magasin en tant que concepteur vendeur pendant 7 ans, puis j’ai occupé le poste de responsable du même magasin pendant 3 ans.

VJ : C’est ainsi qu’est né votre esprit d’entrepreneur ?

FL : Après plusieurs années à travailler pour quelqu’un, je me suis dit que je pourrais faire ce métier pour moi, avec tous les risques que cela encourt. Le challenge est intéressant malgré la prise de risque, qu’on ne connait pas en tant que salarié. Grâce à mon expérience de terrain, je connais bien les différentes étapes de la vente, de l’accueil au parrainage. Être gérant d’une société, c’est un nouveau métier, bien différent de celui de responsable de magasin. Mon associé, Daniel Ramazzotti et moi-même partageons un parcours assez similaire mais notre force est dans nos différences qui nous rendent complémentaires.

VJ : Comment s’est opéré votre choix d’enseigne ?

FL : J’ai toujours travaillé dans une grande enseigne et je voulais retrouver un réseau avec une bonne image de marque. Arthur Bonnet m’a séduit avec son produit, fabriqué en France, garanti 20 ans. Ce sont des messages et des valeurs fortes. La Ligne Signatures fait partie intégrante de la stratégie de différenciation de la marque à laquelle j’adhère complètement. Enfin, le concept magasin m’a également plu et ses dernières évolutions continuent de me satisfaire.

VJ : Vous participez régulièrement aux commissions communication organisées par la marque. En quoi cela vous est-il utile ?

FL : La dimension humaine des personnes qui travaillent chez Arthur Bonnet rend les relations très agréables. Cet esprit de réseau est omniprésent. Cela conduit à des participations très enrichissantes à des projets de marque. En commission communication, nous avons réfléchis ensemble au plan de communication 2013 dont on mesure les bons résultats au quotidien. C’est dans cette dynamique de marque que je constate avec plaisir les fortes évolutions de ces dernières années, notamment sur le plan marketing, produits et web, qui constituent des éléments de motivation et d’adhésion supplémentaires.